CEFII-bandeau-blog

Le métier de développeur Web est plus multiple qu'il n'y paraît. À l'issue d'une formation Développement Web, les élèves ne deviennent pas systématiquement développeurs en agence, mais peuvent exercer leurs compétences en développement Web dans d'autres environnements et conditions. Petit tour d'horizon.

 

Au moment de choisir sa formation Développement Web, le futur développeur prendra soin de vérifier les notions et langages spécifiques qui seront abordés lors du cursus. L'éventail de compétences conditionnera, au moins au départ, le type de poste auquel il pourra postuler.
En effet, le secteur du numérique recrute des développeurs dans différentes branches : le développement d'applications Web, le développement d'applications mobiles, la gestion de bases de données, l'architecture Web, etc.

Le développeur d'applications Web, conçoit et réalise le développement technique d'un site Web et de ses fonctionnalités, conformément aux besoins d'un client. Il a la maîtrise d'un ou plusieurs langages de programmation Web et frameworks, ainsi que du triplet de base HTML-CSS-JavaScript. C'est sans doute la voie la plus connue parmi les métiers de développeurs Web.

 

Et s'il est toujours très demandé sur le marché de l'emploi, c'est également le cas du développeur d'applications mobiles.

En effet, avec l'émergence des smartphones, et donc des mobinautes (plus de 50 % de la population française, selon Médiamétrie, fin 2014) toujours plus friands d'applications pour leurs terminaux portatifs, le Web a vu naître cette nouvelle catégorie de développeurs.

 

Le développeur d'applications mobiles a pour principale tâche de concevoir et créer des applications à destination des tablettes et smartphones, en prenant en compte 

  • les composants du support (GPS, fonction appareil photo, etc.), 
  • son système d'exploitation (Android, iOs, Windows Phone, etc.), 
  • ses spécificités (application native - développée dans le langage du système d'exploitation, ou Webapp - développée sous un seul langage unique fonctionnant avec un navigateur Web embarqué, utilisable sur toutes les plateformes, ou hybride – combinant Webapp et native)
  • et ses particularités (taille de l'écran, perte de connexion, temps de latence du GPS, etc.). 

Les développeurs d'applications mobiles sont surtout salariés d'Entreprises de Services Numériques (ESN, ex-SSII), chez les opérateurs de téléphonie mobile, puis viennent les agences Web, les entreprises spécialisées dans le développement d'applications mobiles. Cependant, de plus en plus travaillent à leur compte.

 

À l'instar des développeurs d'applications mobiles, les autres développeurs travaillent pour la plupart essentiellement en ESN, start-ups, agences Web ou à leur compte. Mais on retrouve également beaucoup de gestionnaires de bases de données, d'architectes Web et de développeurs Web au sein de grandes entreprises de divers secteurs (commerce, transports, télécommunications...).

Le métier de développeur Web se caractérise en effet, par sa présence dans tous les domaines d'activités et dans tous types d'environnements. Et les évolutions de postes sont également variées : lead développeurs, directeurs techniques, consultants.

 

Comme on a pu le constater avec le mobile, le marché du développement Web évolue, et avec lui ses métiers. Il est essentiel pour le développeur de faire de la veille, des formations et de se mettre à jour pour répondre à la demande et ainsi multiplier l'offre de débouchés qui lui sera offerte.