CEFII-bandeau-blog


L’année 2016 est encore le signe d’une progression importante dans le domaine de l’e-commerce. En effet, selon l’étude réalisée chaque année par Le Service Études de la Fevad (Fédération Ecommerce et Vente à Distance), les Français ont dépensé jusqu’à 72 milliards d’euros sur internet pour l’année 2016, une hausse de 14,6 %. Plus de 1 milliard de transactions ont été réalisé en ligne. Ce qui correspond à une augmentation de 23 % par rapport à l’année précédente.

 

Le m-commerce

Les achats en ligne via un terminal mobile appelé communément le m-commerce, a sans doute marqué les esprits dans les données affichées pour 2016. En effet, les ventes effectuées sur les mobiles ont augmenté de 30 %. Sur un total de 10 personnes, 8 envisagent d’effectuer leurs prochains achats par le biais d’un smartphone. Ce qui montre très clairement qu’un site e-commerce doit être accessible et optimisé pour les terminaux mobiles comme la tablette ou le smartphone.

 

L’e-commerce dans le monde

La Chine devient le leader mondial en matière de vente en ligne. En effet, elle se retrouve en première position juste devant les Etats-Unis. On retrouve en troisième position le Royaume-Uni suivi du Japon. Finalement, on retrouvera la France en cinquième position.

 

L’e-commerce en Europe

Le marché de l’e-commerce en Europe se positionne en troisième position au niveau mondial. On y retrouve le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Espagne et enfin l’Italie dans le top 5 des pays européens.

La France

La France ne cesse de progresser d’année en année. On constate qu’en 10 ans le marché du e-commerce est passé d’un revenu de 8 milliards d’euros à plus de 70 milliards. Il faut également noter que les périodes de fin d’années engendre un nombre plus important d’achats en ligne. En effet, Noël correspond à approximativement 20 % des ventes sur le net. Le nombre de sites e-commerce français augmente de 12 % en un an. Depuis près de 10 années, les sites se sont multipliés par 10, on compte pas moins de 200 000 sites français en ligne aujourd’hui.
Le e-commerce est également un secteur important pour l’emploi. En effet, selon l’INSEE, 17 % des e-commerçants ont employé au moins un travailleur contrairement aux entreprises traditionnelles qui ne sont que de 4.4%.

 

Le montant des achats en ligne

Malgré une hausse des ventes et une augmentation de la fréquence d’achat, le panier moyen d’un acheteur est descendu à 70 € contre 75 € en 2015. En moyenne, on constate une dépense moyenne de 2 000 € par an avec un total de 28 transactions sur l’année.


En conclusion, c’est une vraie progression que l’on constate pour l’avenir du e-commerce et du m-commerce. Les données pour l’année 2017 sont déjà analysées et il se pourrait qu’on attende un montant de 80 milliards d’euros. Une perspective d’avenir est donc à envisager pour les commerces, à savoir de s’implanter sur le net, et d’optimiser au mieux son site afin d’atteindre un maximum de visiteurs et favoriser ses ventes.